Ma présentation

Venant d’une culture différente et ayant gout pour les voyages, j’ai pu percevoir ce que cela représentait pour moi. Aujourd’hui le mot « voyage » a un sens bien plus profond dans ma conscience. Il ne s’agit pas uniquement des voyages extérieurs mais également des « voyages » à l’intérieur de soi. C’est cela qui nous apportent le bien-être existentielle. C’est eux qui nous transforment, c’est eux qui provoquent la rencontre avec nous-mêmes. Alors dans cette aventure de voyageur, je vous propose deux moyens de transport, deux chemins différents et en même temps tout à fait complémentaires : les massages bien-être et la sophrologie.

Le Bien-être consiste dans un voyage dans lequel nous sommes en contact privilégié avec nous-mêmes, notre corps et nos émotions. Ma philosophie est donc de créer un véritable espace d’échange et de vous offrir des séances personnalisées. Ma démarche repose sur les massages et la sophrologie, mais avant tout sur l’écoute, ce que vous êtes, ce avec quoi vous venez et quels sont vos besoins du moment. Les séances comportent donc des moments d’échange et d’écoute ainsi que le massage à proprement parlé.

Les massages que je propose sont issus de traditions ancestrales d’Inde, du Japon et de Chine. Ces méthodes m’ont été transmises par des professionnels aguerris, au sein de l’école CLK à Lyon, une école sérieuse, reconnue et membre de la FFMBE. J’ai également suivi un enseignement par un spécialiste de la sophrologie Caycédienne (et reconnu par la fondation Caycedo) afin de devenir moi-même sophrologue. Dans une démarche d’enrichissement de mes compétences et de développement personnel, je continue de recevoir régulièrement de nouveaux enseignements…

Je vous accueille et vous accompagne en tenant compte de ce avec quoi vous venez et ce que vous êtes.

Déontologie

  • Le praticien en Pratiques Corporelles de Bien-Être s’engage à respecter les règles de confidentialité, l’intégrité, les valeurs et croyances, ainsi que la liberté de la personne reçue.
  • Le praticien doit tenir compte des limites de ses aptitudes, de ses connaissances ainsi que des moyens dont il dispose. Il ne doit pas entreprendre des prestations pour lesquelles il n’est pas suffisamment préparé ou formé.
  • Si le praticien évalue que son client en a besoin, il doit le diriger vers un thérapeute adéquat.
  • Le praticien doit respecter le droit à l’intimité et à la pudeur du client, tant lors de sa pratique que lors du déshabillage et habillage. Il doit s’ajuster aux besoins pudiques du client et respecter son droit de garder les vêtements que celui- ci désire lors de la prestation.
  • Le praticien doit s’abstenir de poser des diagnostics d’ordre médical et/ou critiquer les avis et conseils des professionnels de la santé.
  • Le praticien s’engage à présenter uniquement les titres et les compétences réelles qu’il possède.
  • Le praticien n’a pas à refuser de fournir ses prestations à une personne pour des raisons de race, de couleur, de sexe, d’orientation sexuelle, d’état civil, d’âge, de religion.
  • Le praticien s’abstient de toutes pratiques ou relations sexuelles avec l’usager.
  • Le praticien ne doit pas être impudique et il doit se présenter convenablement vêtu dans l’exercice de son travail et ce, peu importe le lieu où il pratique.
  • Le praticien s’engage à ne pas solliciter, promouvoir ou utiliser des substances ou des drogues de quelque nature que ce soit, à n’importe quel moment, comme complément à sa pratique.
  • Le praticien s’engage à ne pas créer un climat de dépendance affective, à ne pas emmener son client sur le chemin de ses éventuelles appartenances.
  • Pour les séances avec un mineur, la présence d’un parent est indispensable.

IMPORTANT

Ces massages ont pour but d’apporter bien-être et relaxation, ils ne sont ni thérapeutiques, ni médicaux, ni érotiques, ni sexuels.

Ces soins ne sont pas des traitements médicaux et ne remplacent pas une visite chez le kinésithérapeute ou le médecin.

Le terme « massage » n’est utilisé que pour traduire des termes étrangers en français. Conformément à la loi du 30 avril 1946 et au décret n°60665 du 4 juillet 1960, des articles L489 du 8 octobre 1996.

Contactez-Nous